Les protides sont des macronutriments impliqués dans de nombreuses fonctions. 

Une carence peut occasionner des effets délétères sur plusieurs points.

1/ Un ralentissement du métabolisme: Pour 3 raisons principales ne pas atteindre des apports optimaux en protéines vont induire un ralentissement du métabolisme.

  • Les protéines sont les constituant principaux de vos enzymes: Les enzymes sont de petites ouvrières qui accélèrent tous les processus biologiques (catalyseurs). Un apport insuffisant en protéines impactera leurs renouvellement et leurs intégrité.
  • Effet thermique des protéines: Les protéines disposent d’un fort effet thermique, cela signifie que leurs digestion stimule fortement le métabolisme. 
  • Les protéines sont les constituants principaux de votre masse musculaire. Plus vous avez de masse maigre, plus votre corps consomme de l’énergie. Avoir un apport suffisant en protéines permet de maintenir voir developper votre masse musculaire et donc d’augmenter votre métabolisme de base

Encore bien d’autres éléments pourraient être développé pour appuyer le rôle des protéines dans le métabolisme (lien entre thyroïde et tyrosine, turn over protéique ….)

2/ Immunité

Vos anticorps sont constitués de protéines , leur intégrité et renouvèlement dépendent de vos apports. En effet il n’y  a pas de réserve de protéines dans l’organisme permettant de les renouveler. 

3) Dépression

La dopamine est communément appelé l’hormone du bonheur. C’est un neurotransmetteur qui vous procure la sensation de motivation, de « gagne », ou encore de satisfaction profonde. Celui-ci est sécrété après toute activité qui procure un plaisir et une satisfaction intense. Un bon statut en dopamine permet de se sentir bien. Il a comme précurseur un acide aminé en particulier : la tyrosine ( impliqué aussi dans le bon fonctionnement de la thyroïde). 

La sérotonine quant à elle a pour précurseur comme acide amine le tryptophane. La sérotonine vous procure une sensation de bien être. Une déficience ou un déséquilibre en sérotonine et impliqué dans les addictions et en particulier les addictions alimentaires. 

4) Perte de poids 

En reprenant tous les éléments précédemment cités on peut déjà comprendre l’implication des protéines dans la perte de poids. 

En permettant de stabiliser ou de developper la masse musculaire, la protéine contribue à la hausse du métabolisme. 

Un apport insuffisant va favoriser la rétention d’eau. L’albumine est une protéines présente dans le sang qui conditionne les échanges d’eau entre le sang et les tissus. Un taux trop faible en albumine va avoir pour conséquence une fuite de l’eau de la circulation vers les tissus ( rétention d’eau). 

Ce nutriment suscite souvent de vif débat car une mauvaise gestion de ses apports peut engendrer assez rapidement des conséquences néfastes, que ce soit dans l’excès ou la carence d’apport. 

L’estimation de vos besoins dépends de plusieurs facteurs, (physiologie, activité physique, niveau de stress chronique….). La mesure anthropométrique et l’exploration de la biologie sanguine permet d’orienter avec précision les préconisations.